La consommation hivernale : un essai avec la Renault Megane e-Tech EV60

Avec les températures en chute, l’autonomie des voitures électriques diminue de manière inévitable. L’hiver accentue ce phénomène en impactant directement et indirectement les consommations ainsi que la capacité des batteries. En moyenne, une réduction d’autonomie allant de 30 à 50 % est constatée par rapport à la valeur WLTP. Chaque voiture électrique réagit différemment en raison de ses spécificités et technologies propres. Afin d’explorer les raisons de cette diminution d’autonomie, un essai a été effectué au volant de la Renault Megane e-Tech pour évaluer les variations dans des conditions réelles.

Récapitulatif des données de l’année précédentes

L’année dernière, les évaluations avec la Renault Megane e-Tech EV60 ont été initiées par une mesure effectuée à une température extérieure précise de 9 °C, équipée de pneus été. Lors de ce premier Supertest, la Megane a affiché une consommation mixte finale de 17,9 kWh/100 km, correspondant à une autonomie théorique totale de 335 km. 

Plus tard dans l’année, une nouvelle évaluation réalisée à 24 °C a généré une moyenne de 15,6 kWh/100 km, équivalant à une autonomie de 384 km. Avec une augmentation de température de 15 °C, la Renault Megane e-Tech a enregistré une réduction de consommation de 2,3 kWh/100 km, soit une diminution de -13,2 %. Cela se traduit par un gain d’autonomie de 49 km.

Ces mesures ont été effectuées avec une Renault Megane e-Tech EV60, identique aux modèles précédents à l’exception de ses pneus 3PMSF, offrant une configuration hivernale plus cohérente et conforme à la réglementation montagne concernant près de la moitié des conducteurs en France. Souhaitez-vous avoir plus d’informations sur la performance de la Renault Mégane E-Tech EV60 ? 

Influence des pneus toutes saisons : une augmentation de 0,3 kWh/100 km

Fortuitement, grâce à une période de redoux en fin d’année, la température était clémente de 10 °C, cela a permis de réaliser le trajet selon le même protocole utilisé l’an dernier. La Megane d’essai était équipée de pneus été. 

Dans ce premier essai, elle arborait des pneus Goodyear Efficient Grip Electric Drive 215/45 R20, notés A, B et 68 dB (pour l’efficacité énergétique, l’adhérence sur sol mouillé et le niveau sonore respectivement). La Megane sous examen aujourd’hui est équipée des pneus Goodyear Vector 4Seasons Gen-3 Electric Drive de même dimension, avec des notes A, B et 72 dB. Ces deux références partagent donc la même classification en termes de consommation d’énergie.

Après le parcours de 100 km, la consommation moyenne s’est élevée à 18,2 kWh/100 km, juste 0,3 kWh/100 km de plus qu’avec des pneus été. Cela montre que l’impact d’un pneu toute-saison de même classe énergétique est minime, entraînant une baisse moyenne de l’autonomie de seulement 7 km.

Les pneus d’été homologués pour l’hiver ne présentent pas les mêmes performances que ceux spécifiquement conçus pour cette saison. La plupart des pneus hiver affichent une note de consommation d’énergie moins favorable, avec une estimation d’augmentation d’environ :

  • 1 kWh/100 km de A à B
  • 2 kWh/100 km de A à C

Ces observations sont basées sur des conditions réelles, non des mesures en laboratoire.